Défaite de la JDA à Chalon.

Et voilà, le derby a rendu son verdict. Et comme à l’accoutumée, ce sont les saône et loiriens qui se sont imposés sèchement (73-55). Mais ce score ne reflète pas forcément le fil du match.

Eh non, ce n’est pas encore cette année que la JDA s’imposera sur le parquet du voisin chalonnais. Mais les progrès sont visibles et c’est déjà une bonne nouvelle. Car en l’absence de son pivot titulaire Zach Moss, Dijon a tout de même tenu le score pendant 3 quart-temps, ne flanchant véritablement que lors du 3° quart.

Leloup a encore été précieux pour la JDA. Photo: Gilles Dufour
Leloup a encore été précieux pour la JDA.
Photo: Gilles Dufour

Tout avait pourtant bien démarré pour les dijonnais. Car malgré l’apparent fossé entre les deux équipes, la JDA restait au contact (20-17 à la fin du premier quart). En l’absence du pivot américain, Jean Louis Borg avait lancé Ferdinand Prenom (8pts, 6rbds pou 6d’éval’) dans le cinq majeur. Mais, même si le jeune dijonnais se montre à son avantage depuis le début de la saison, ce fut en revanche plus délicat pour lui face au secteur intérieur du champion en titre.

Le deuxième quart était du même calibre. (18 partout sur l’intégralité du quart-temps). La JDA collait toujours aux basques de l’Elan (38-35 à la mi-temps). Les joueurs dijonnais se donnaient du mal. Pourtant Chalon gardait les devants même si l’avance demeurait minime. Car les chalonnais peinaient à faire le trou malgré le retour de Denmon (13pts), important dans les schémas offensifs de Beugnot. Mais tout cela allait changer au retour des vestiaires.

En effet, le troisième quart temps fût plus compliqué pour les hommes de la Cité des Ducs. En panne de réussite tandis que la défense chalonnaise se resserrait, les dijonnais calaient et voyaient revenir leurs démons disparus depuis leur bonne passe. La quatrième quart temps voyaient les deux équipes se neutraliser mutuellement (13-12 pour l’Elan). Au final Dijon s’incline 73-55. Pourtant, mise à part ce troisième quart-temps, les dijonnais se sont bien battus mais ont étés trop courts pour espérer revenir au score.

Mais on peut retenir la belle prestation défensive des dijonnais. Notamment le travail réalisé par Jérémy Leloup sur Blake Schilb, bien muselé hier soir au Colisé.  Paul Miller (10pts, 2rbds, 1ast pour 13d’éval’) a quant à lui été important à l’intérieur pour la JDA même s’il a souffert en défense tout comme Prenom face à la raquette chalonnaise où JBAM et Williams ont réglés en maîtres. Enfin, Andre Harris, meilleur marqueur de l’équipe a quant à lui rendu une copie à double face. Car même s’il a planté 15pts et capté 4rebonds, l’intérieur dijonnais a arrosé (21 shoots pris et seulement 7 rentrés).

Au final, Dijon peut repartir la tête haute et ne devra surtout pas douter avant la réception de l’ASVEL. Après cette défaite lors du derby, place maintenant à la suite. Le maintien est proche et il faudra batailler pour (pourquoi pas) voir plus loin.

Go JDA!

About The Author

Related posts

1 commentaire

  1. Blancetrouge
    Blancetrouge

    Juste pour la forme, « se neutraliser mutualement » frole le pléonasme.
    Pour le fonds, quand on mene de 17 points avant le dernier quart, on se relache. Si on avait joué à fonds, vous en preniez 25 comme au match aller.
    Je pense donc que vous avez tenu une mi temps, ce qui est déja pas mal.
    Apres Paul Miller important, faut pas exagerer non plus, il marque 2-3 paniers dans le 4eme quart quand le match est fini. Et williams est loin d’avoir regné (parce que réglé j’ai pas compris)en maître, au contraire effectivement de JBAM.
    Sans rancune..

Les commentaires sont clos.