Et si ?

El Profesor : mais comment fait-il ?

C’est certainement la première question qui nous est venue aux lèvres ces dernières heures : et si c’était possible ? Avec cette victoire contre Poitiers (86-76), la JDA a redonné du baume au cœur à tout son public, affichant des vertus collectives et de combativité qu’on pensait ne plus revoir cette saison. Et surtout la Jeanne s’est rapproché à un point du premier non relégable à 4 journée de la fin.

Mais en observant la situation d’un peu plus près, on pourrait finalement se dire : et si on venait d’assister à la dernière victoire de la JDA en proA ? Et si toute cette belle aventure qui aura duré 20 ans était sur le point de s’achever ?

Parce qu’à la vue des 4 derniers matches de la saison, en gagner ne serait-ce qu’un constituerait un sacré exploit. Là, on ne parle plus de Vichy, Strasbourg ou Poitiers. On parle de Nancy, du « Chalon nouveau » (celui qui nous a atomisé en Saône et Loire), du Mans et de Villeurbanne !

Bref, du lourd, du lourd et encore du lourd. Si Dettmann a réussi avec ce groupe de quasi-espoirs ce que peu auraient fait, il parait toutefois difficile d’envisager plus qu’une victoire sur cette dernière ligne droite, à moins de tomber dans un optimisme démesuré.

Dans le même temps, les trois rivaux directs de Dijon (Rouen, Le Havre et Strasbourg) ne devraient pas faire moins bien, sauf peut-être Le Havre qui pourrait ramener un zéro pointé. Rouen devrait logiquement gagner au moins une fois (face au Havre justement à domicile) et Strasbourg pourrait en gagner un voire deux. Mais tout cela ne devrait pas suffire pour une JDA dont l’avenir pourrait bien être scellé sur la foi de point-averages plus que défavorables.

Il faudra donc reposer nos espoirs une fois de plus sur les talents de sorciers d’El Profesor Dettmann, sur ceux de voleurs – de ballons (je précise) – de Xane D’Almeida, sur le totem gobeur de rebonds Milosevic mais aussi sur le grain de folie nécessaire de Marshall et sur la capacité de Monclar à se mettre au niveau comme il l’a fait samedi. Sans un collectif soudé, cette équipe ne peut rien espérer. Tout le monde doit maintenant répondre présent pour espérer encore.

Ensuite on jettera la pièce en l’air. Pile ou face on verra, mais donnons-nous au moins les chances de jeter la pièce plutôt que de mourir au pied de la tirelire.

About The Author

Related posts

3 commentaires

  1. Avatar
    G2K

    c’est dur d’être dans l’incertitude… surtout avec une JDA capable du meilleur comme du pire. et des conditions de sauvetage qui ne dépendent pas uniquement de ses résultats…

  2. Avatar
    martin

    eh oui!
    ce soir le match du dénouement final: si chalon gagne ce match le club chalonnais montreras sa supériorité sur la JDA lors des derbys (20 victoires chalonnaises contre 8 pour la JDA) et la JDA pourras découvrir des nouvelles salles la saison prochaine en proB.
    Bon courage

  3. Avatar
    martin

    je viens de voir les commentaires d’un (soit disant) supporter de la JDA qui se nomme FOX 21 (demandant de mettre des pinces à linge sur le nez) au cas ou la JDA rencontrerais Chalon en coupe de france (pour éviter de sentir la merde des bouseux de chalonnais) que pour le moment les bouseux (eux)restent en PRO A.
    Sur le match de samedi j’ai vu une belle équipe de Pro B et vu qu’il n’y aura que vous en Bourgogne (en pro B) vous pourrez dire on est champion de B.
    Bourgogne 2010/2011.
    Alors FOX 21 un peu plus de modestie, quel chance vous avez de pouvoir découvrir des nouvelles salles et toute mes condolèances.

Les commentaires sont clos.