Mais donnez leur des caméras !

Superman Marshall
Superman Marshall

Ah ils aiment ça les bougres ! Dès qu’il y en a une qui rôde, ils deviennent pareil à des surhommes. Eh oui, des bonnes grosses caméras de télévision pour se donner de la motivation, rien de tel pour transformer un Sean Marshall en Superman ou pour redonner à Ramel Bradley le chemin du panier ! Une chance que Sport+ ait flashé sur Dijon cette année… ça nous promet de belles soirées.

En tout cas hier, ce sont bien les Dijonnais dans leur ensemble qui n’ont pas manqué de se mettre en valeur en s’imposant à Toulon (93 à 82) dans un match riche en rebondissements. Parties par la force des choses en mode commando (5 vrais pros + 3 jeunes en rotation), les troupes de coach Dessarzin ont démontrées qu’elles avaient plus de collectif que les Varois, alors même qu’on les taxait d’excès d’individualisme il y a tout juste une semaine de cela.

3pts pour repasser devant
3pts pour repasser devant

Outre les Bradley et Marshall, Nick Fazekas a dû lui aussi passer par la cabine téléphonique de Marshall et confirme journée après journée qu’il est de la trempe des tous meilleurs. Oh pas vraiment le style de joueur à vous écraser dunk sur dunk en vous hurlant à la face tel notre ailier tatoué. Pas vraiment non plus le personnage à vous expulser de la raquette à coups de biceps comme Steffon Bradford. Mais par petites touches – une petite main gauche par ci, une petite main droite par là, un petit floater pour continuer, une claquette en sus, 2-3 rebonds qui trainent dans la besace, un contre in your face ou encore un bras levé pour dévier une trajectoire de tir – l’Américano-Greco-Dijonnais pèse finalement sur toute la durée d’un match, tout en douceur et en sobriété, sans l’air d’y toucher, et sans forcément crever l’écran… mais avec des évaluations maousses au final. Et pourtant, il y avait des clients en face avec Masingue et Sene.

Mais cette victoire n’est pas uniquement celle des Marshall, Bradley et Fazekas. Je tenais également à mettre en avant le combat homérique livré par

L'usine
L'usine

Steffon Bradford à Saer Sene. 1,98m (officiellement) contre 2,11m… un combat de toute façon inégal dès le départ, mais qu’importe les contres, qu’importe s’il n’y voyait que rarement le panier, « Steffon le warrior » y est revenu à chaque fois pour secouer le géant sénégalais.

Et cette victoire, c’est aussi celle de la jeune garde dijonnaise. Avec les seuls Monclar, Bourhis et Tanghe (dont je doute fort qu’il récolte le prix Daugherty cette semaine) en rotation, il y avait forcément de quoi être inquiet. Et pourtant, ces trois là ont été essentiels dans la victoire et ont même parfois été associés ensemble sur le terrain (l’image de la compo alignée un moment par Dessarzin « Bourhis-M’Baye-Monclar-Tanghe » encadrée par le seul Bradford sur le terrain sans pour autant prendre un éclat… je la savoure encore). Et on en oublierait presque par ailleurs que Bradley, Marshall et Fazekas, qu’on prendrait pour des vieux briscards, n’ont que 24 ans chacun !

Eh oui, on reprend les devants au championnat avec une équipe de 23 ans de moyenne d’âge hier (en comptant Bradford qui en a 32), et de 24 ans de moyenne si on y rajoute les 2 absents d’hier, et ça reste un sacré exploit de super héros…

Les statistiques de la rencontre sur le site de la LNB.

Portfolio :

Ramel Bradley toujours décisif dans les fins de match
Ramel Bradley toujours décisif dans les fins de match
"Big Smile" Fazekas 22pts, 11rbs, 3ctr, 2inter, 1pd, 0bp, 34eval !
"Big Smile" Fazekas 22pts, 11rbs, 3ctr, 2inter, 1pd, 0bp, 34eval !
Stephon Bradford
Stephon "the rock" Bradford
"J'ai dis que vous n'étiez pas spécialiste de la défense.."..."je m'en excuse"
"J'ai dis que vous n'étiez pas spécialiste de la défense.."..."je m'en excuse"... "It's ok, we had to refocus"
Alexis Tanghe, Jonathan Bourhis, Benjamin Monclar ont participé efficacement à la victoire
Alexis Tanghe, Jonathan Bourhis, Benjamin Monclar ont participé efficacement à la victoire
Belle ambiance à Hyères Toulon malgré la défaite !
Belle ambiance à Hyères Toulon malgré la défaite !

About The Author

Related posts

3 commentaires

  1. Avatar
    baloncesto

    Je ne partage pas ton enthousiasme déborbant, j’ai vu un match avec beaucoup de maladresse et des défenses inertes.
    Tu parles des jeunes mais Dessarzin était, pour une fois, obligé de les faire jouer en l’absence de Krupalija et Craven.
    Tu évoques Bradford en oubliant Fazekas.
    Chapeau, il en reste UN avec Rando !

  2. Avatar
    baloncesto

    Je plaide la lecture en diagonale pour ma défense (hé, j’en ai une moi, mdr…)

    Je rends à Massive son brillant paragraphe (sans ironie) :

    Nick Fazekas a dû lui aussi passer par la cabine téléphonique de Marshall et confirme journée après journée qu’il est de la trempe des tous meilleurs. Oh pas vraiment le style de joueur à vous écraser dunk sur dunk en vous hurlant à la face tel notre ailier tatoué. Pas vraiment non plus le personnage à vous expulser de la raquette à coups de biceps comme Steffon Bradford.

Les commentaires sont clos.