Et maintenant, on fait quoi ?

C'est la guerre maintenant ! Les dirigeants en ont-ils conscience ?
C'est la guerre maintenant ! Les dirigeants en ont-ils conscience ?

Terrell Everett, Maxime Zianveni, Taj Gray, Mickael Gelabale, Marcellus Sommerville, Demetris Nichols, Bernard King, Ansu Sesay, Rawle Marshall, Victor Samnick, Eric Chatfield, Shawnta Rogers, Aerick Sanders, Deji Akindele, Anthony Roberson, Josiah James, Brent Petway, José Oliveiro, Terrance Jonhson, DeWayne Jefferson, William Gradit, Justin Ingram, Ismaila Sy, Kevin Braswell, Malick Badiane, Marko Maravic, Andrew Lovedale…

Voilà un florilège de joueurs de calibres plus que corrects recrutés par tous nos confrères de proA et de proB depuis le mois de novembre dernier, c’est à dire depuis la descente aux enfers de la JDA. Ces joueurs ont été recrutés sur le même marché que nos dirigeants prétendent vide de tout bon joueur. On y trouve tout de même, dans cette liste, quelques bons petits éléments à même de vous sauver un club.

Sur ce marché prétendument vide, nous n’avons su attirer qu’un joueur en pré-retraite (Bogavac), un obscur Monténégrin qui n’a rien d’un sauveur (Milosevic) et deux braves garçons de niveau proB pour ne pas être trop méchants avec eux (D’Almeida et Adjiwanou). De quoi se poser des questions quand on sait que nos concurrents directs pour le maintien (c’est-à-dire des formations pas mieux armées que nous financièrement) ont accroché dans leur filet des Gray, Sesay, Rogers, Akindele, Roberson et j’en passe, autrement dit des quasi-potentiels NBA.

La compétence de nos recruteurs est clairement en cause. Là où nos adversaires piochent en quelques jours dans leur base de données, notre président et notre manager général (Michel Renault et Philippe Sudre pour ne pas les citer) ne sont même pas capables de nous recruter un vrai joueur d’impact, à la notable exception du malheureux Roger Powell qui n’est que l’arbre cachant la forêt. Le staff ne peut de toute façon se retrancher derrière cette blessure pour expliquer quoi que ce soit. Après tout, Rouen aurait bien pu se plaindre après l’épisode Sanders, mais eux on su rebondir en attirant Akindele. Comme quoi, quand on veut on peut…

Philippe Sudre, on arrête de faire « mumuse » maintenant !

A l’heure qu’il est, nous pouvons faire une croix sur plusieurs cartouches puisque le staff n’a manifestement pas jugé bon de mobiliser les ultimes jokers qui nous restent à mettre sur la table. Au diable les discours de prudence (« On ne veut pas griller nos jokers au cas où », « On ne sait jamais ce qui peut se passer », etc.) ! De toute façon, aujourd’hui, on n’a plus le choix, on doit mettre tous nos œufs dans le même panier. On doit tirer toutes les cartouches qui nous restent et si possible à la mitraillette et tout de suite. On mettra tout dans le mille ou on mettra tout à côté mais de toute façon, ça ne peut pas être pire qu’aujourd’hui où notre staff se complait à chatouiller ses adversaires au lance-pierre. Rigolo mais inoffensif…

Fini de rigoler les enfants ! Bob, Michel, il faut rentrer dans le monde des adultes maintenant. On arrête de faire joujou avec le lance-pierre, on veut des armes de destructions massives maintenant ! De l’artillerie lourde…

Aux deux tiers du championnat, nous sommes à 3 victoires du premier non-reléguable, voire 4 si l’on tient compte du fait que nous avons le point-average défavorable sur la quasi-totalité de nos adversaires directs. Sachant que Chalon et Strasbourg (les fameux premiers non-reléguables) devraient gagner facilement 3 ou 4 matches d’ici la fin, cela revient à dire que Dijon doit en gagner probablement 8 sur 10 pour espérer encore se maintenir !

8 sur 10 !!! Je crois que c’est assez parlant. Fini de faire « mumuse » messieurs ! On troque la voiture à pédales et on veut un tank dès demain, quitte à s’en servir pour attaquer une marmotte au canon à obus ! On ratera peut-être la cible mais au moins on se sera donné les moyens de faire un carnage.

Mais si Messieurs Sudre et Renault souhaitent terminer la saison en voiturette à pédales, soyons clairs, il faudra qu’ils changent de métier car ils ne sont pas fait pour celui là…

About The Author

Related posts

4 commentaires

  1. Avatar
    Jupiter

    Ce n’est pas de la gestion c’est de l’autodestruction.
    Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai fait l’affreux cauchemar que tout cela n’était pas fortuit !
    C’est trop gros pour être vrai, tout à été fait dans le mauvais sens, sans réflexion….. Et si au contraire tout était bien réfléchi !
    A qui profite ce suicide ?
    Et si quelque chose nous échappait !

  2. Avatar
    ledzeppelin

    Je pense qu’il faut arrêter d’être parano en pensant « à qui profite le crime »!…personne n’a sciemment voulu cette descente aux « enfer de Dante »…
    rien n’a été réfléchi dans toute cette malheureuse histoire, et c’est bien là le pire!…
    tout cela résumé en 3 mots : incompétence, incompétence et incompétence…
    c’est les 3 mêmes?!…zut alors, même pas fait exprès!…(non, je plaisante!)
    la proB est là, et il va falloir faire avec, mais bien sûr, sans les mêmes!!!
    rebondir, rebondir, rebondir…c’est un peu psychotique comme mouvement, mais il faudra bien si faire!…lol…

  3. Avatar
    Alexandre

    J’étais au Palais des Sports il y a bien longtemps, le jour du match de la montée en 1ere division. J’étais un spectateur régulier puis de moins en moins et de moins en moins. Le manque d’ambition, l’absence de la JDA en play-off ont peu à peu réduit la JDA à un rôle d’équipe de milieu de tableau puis de dernier tiers puis… Je serais vraiment très triste que la JDA descende mais je crois que c’est ce qui arrive, dans tous les sports pro, aux clubs sans ambition…. C’est dommage. Concernant un éventuel complot, je n’y crois guère mais peut être y’a t’il trop de clubs « élite » à Dijon donc une dilution des moyens.

Les commentaires sont clos.