Faut-il remanier l’arbitrage en Pro A?

Cette saison et depuis quelques années déjà, la question de l’arbitrage dans le championnat français pose problème et se retrouve au centre des tensions. Alors qu’en est-il? L’arbitrage doit-il être remis en question?

Jean-Louis Borg a souvent exprimer son mécontentement face aux arbitres. Photo: Philippe Bruchot.
Jean-Louis Borg a souvent exprimé son mécontentement face aux arbitres.
Photo: Philippe Bruchot.

On l’a vu et revu. Des dizaines de fois au moins. Au Palais des Sports « Jean-Michel Geoffroy » ou devant notre poste de tv branché sur sport+, on a tous donné de la voix à l’encontre des arbitres. Car oui c’est un fait, en pro a l’arbitrage divise. Enfin, façon de parler car en fait l’arbitrage réunit sous un même étendard une grande partie des supporters de tous les clubs français. Mais les arbitres sont-il les seuls fautifs?

On se souvient de nombreux matchs à domicile notamment où l’arbitrage était suspect, très laxiste ou au contraire trop acharné. Des erreurs grosses comme le compte en banque de certains exilés fiscaux qui nous ont fait bondir de nos sièges, à force on est plus vraiment étonnés. Est-ce une réalité dijonnaise? Non, pas du tout! On se rappelle des récents débordements à Beaublanc. Autre exemple mémorable, le coup de gueule de Donnadieu en journée 8. Après une défaite de Nanterre à Poitiers, le coach francilien allumait l’arbitrage, « C’est scandaleux. Je n’ai jamais vu ça. C’est n’importe quoi à la fin du match. Les fautes contre nous se sont multipliées. Nous n’avons pas le droit d’être sanctionnés comme ça. C’est rare de ma part de pointer l’arbitrage, reprenez mes déclarations, même en Pro B, mais là, on ne peut pas continuer comme ça. D’ailleurs, je ne resterai pas sans rien faire. »

Ces déclarations sont désormais le lot de chaque journée de championnat ou presque. Alors est-ce un problème de compétences? En ligne, on peut trouver sur le site de la fédération (http://www.ffbb.com/_arbitrage/page_m.php?d=arb&p=accueil) de la documentation sur la formation des arbitres. Je vous encourage à y jeter un coup d’oeil, on y apprends pas mal de choses. Pourtant, c’est un fait. Les arbitres semblent parfois à la rue, incapables de se faire respecter sans siffler pour un oui ou pour un non. Le résultat? Des rencontres hachées qui ne procurent pas vraiment de plaisir au spectateur.

 

Et si la solution était de changer les arbitres..?
Et si la solution était de changer les arbitres..?

Dès lors, il faut se poser les bonnes questions: le niveau des arbitres est-il celui qui est attendu? Sont-ils les seuls responsables? Et les joueurs dans tout ça? Une chose est certaines, la ligue doit agir pour faire bouger les choses. Car un arbitrage discutable c’est un spectacle gâché. Et cela pourrait entrainer un baisse des affluences donc des recettes pour la ligue et les clubs.

À l’heure où le basket français semble à la peine sur la scène européenne, il est temps de réagir. Et pour ça, il faudra un mouvement à grande échelle. La solution est-elle une meilleure formation? Faut-il remanier les règles? Les arbitres doivent-ils êtres plus cléments ou au contraire plus sévères? La situation peut-elle vraiment évoluer?  Autant de questions qui (pour l’instant) restent sans réponses.

Devant une telle complexité, difficile d’imaginer voir les choses changer rapidement. Pourtant, la situation est sérieuse. Et il faut que ça bouge au plus vite! Le basket français n’en sortira que grandi.

Alors, quelles sont vos pistes? Que proposez-vous? Libre à vous de vous exprimer ici: [http://www.jdaoff.com/forum/topic/debat-faut-il-remanier-larbitrage-en-pro-a?replies=1#post-36983]

Go JDA!

About The Author

Related posts

1 commentaire

  1. Avatar
    mm25

    Déjà, moi je serais pour un retour à 2 arbitres.
    On est parti du postulat que 3 arbitres verraient plus de choses que 2.
    Sauf que moi, j’ai une autre opinion : le coup de sifflet de l’arbitre est forcément une interprétation subjective (il PENSE avoir vu une faute). Donc plus on multiplie les arbitres, plus on multiplie le nombre de jugements subjectifs… et donc les risques d’erreur.

    Globalement, le passage à 3 arbitres n’a pas amélioré la qualité de l’arbitrage, bien au contraire ! Il a hâché le jeu avec en plus des décisions toujours litigieuses.
    Laissons le jeu se dérouler quitte à accepter davantage les contacts…

    Sinon, je pense qu’il y a plusieurs pistes de réflexion :
    – d’une part, il faudrait simplifier les règles du basket pour justement simplifier le job des arbitres et éviter les jugements litigieux (en finir avec cette règle débile du marché en départ de dribble, avec la règle de l’alternance sur les entre-deux, des 3 secondes dans la raquette, etc.).
    – d’autre part, aller vers un système comme le rugby où l’arbitre ne peut pas être contesté. Ca rend le jeu plus propre, ça enlève de la pression aux arbitres qui sont du coup plus sereins pour juger (comme au rugby où on prend 10m si on conteste, on pourrait prendre un ou deux lancers pour toute contestation).
    – enfin, si les arbitres pouvaient gagner en humilité, ça aiderait aussi. Ca se passe toujours mieux avec un arbitre qui reconnait avoir fait une erreur qu’avec celui qui soutien toujours qu’il a raison.

    Pour ce qui est de la formation des arbitres, là je ne maitrise pas… mais je constate qu’il y a de toute façon des erreurs partout (en Europe comme en NBA. Je suis pas sûr qu’on pourra former un jour l’arbitre parfait.
    Après, on est victime aussi du basket en lui-même qui est l’un des sports qui nécéssite le plus d’interventions arbitrales…

Les commentaires sont clos.