La JDA démarre en fanfare !

Pour ses débuts dans cette saison 2009-2010, la JDA n’a pas fait les choses à moitié en s’imposant ni plus ni moins que chez le champion de France en titre, plus gros budget, grandissime favori pour le titre et calibré pour atteindre le top16 de l’Euroleague !
Qu’on se le dise donc, Dijon vient de s’imposer sur le parquet d’une vraie équipe d’Euroleague. L’exploit n’est pas mince même si beaucoup le présentaient.

Après avoir subi un léger trou d’air en cours de 2e 1/4 temps avec un débours de 10 points, Dijon a su revenir sur les ailes de son duo magique Bradley/Marshall (30 et 27 pts) et n’a pas craqué dans la dernière ligne droite en s’imposant finalement sur le score de 81 à 75.

Derrière la performance de nos deux scoreurs d’élite, c’est toute l’équipe et le staff qui sont à féliciter avec un état d’esprit irréprochable et de franche camaraderie qui fait plaisir à voir.

Espérons que ce ne soit qu’un début…
LET’S GO DIJON !!!


Issue du site http://www.asvelbasket.com

About The Author

Related posts

1 commentaire

  1. Avatar
    baloncesto

    la victoire est belle ! 😀
    Dessarzin a maintenu sur le parquet 3 joueurs dont 2 étaient dans un grand soir.
    Il ne faut pas rêver un tel schéma ne va pas se renouveler à chaque rencontre de Pro A mais une évidence s’impose la JDA 2009-2010 > jda 2008-2009.
    L’objectif Semaine des As + PlayOffs parait être un minimum pour cette équipe car c’est déjà évident, Marshall ne portera les couleurs dijonnaises qu’un an.
    Alors, amis supporters, ouvrez grand les yeux. 😉
    J’espère que Dessarzin va réussir à motiver son groupe et se motiver lui-même contre les petites équipes.
    Car Dijon ne joue plus dans la même catégorie que les « Le Havre, Rouen, Vichy, Poitiers, Paris »
    On doit battre ces équipes à domicile et à l’extérieur.
    Or sous le règne Dessarzin, c’est la JDA qui prend deux gifles !
    Avec un axe 1-3-5 qui vaut le détour, Dessarzin doit hausser son niveau de Coaching. Il doit savoir faire reposer ce trio dans les petits matchs sans mettre en péril le résultat.
    Randoald doit montrer qu’il sait gérer un groupe car laisser Marshall ou Bradley sur le parquet hier, ce n’est pas l’idée du siècle !

Les commentaires sont clos.