Matchs Amicaux : la JDA séduit

La JDA enchaine les tournois et a d’abord réussi à s’imposer lors d’un tournoi d’Agde relevé, en se débarassant successivement de Roanne & du HTV.
Auteur de prestations collectives interessantes malgré deux matchs à plus de 80 points encaissés, ces deux victoires auront permis de confirmer les bonnes performances de Marshall, et tour à tour de Bradley & Bradford. Krupalija, lui, semble avoir retrouvé l’entrain de ses meilleurs jours sous le maillot de la Jeanne.

Même le tendre Tanghe aura haussé son niveau de jeu pour l’occasion.

Elan Chalon ProA
Elan Chalon ProA

La JDA a ensuite perdu chez ses voisins de l’Elan Chalon sans démériter. Beaucoup de déculottées chez des chalonnais toujours décomplexés (« eux ») mais cette fois ci, la JDA n’a pas eu à rougir. Avec un Fazekas toujours en délicatesse avec son genou & la fatigue accumulée avec un effectif toujours limite, on peut même considérer la défaite comme une performance honorable.

Il ne s’agit cependant pas d’une raison pour voir la JDA plus belle qu’elle ne l’est. Le tournoi de Dijon en est la preuve. Avec un collectif en progrès mais toujours en rodage, la JDA a écarté difficilement Strasbourg avec notamment une prestation intéressante de Craven. La finale a été cette fois perdue dans le Money-Time face à Hyères Toulon lors d’une finale explosive, Bradford écopant de deux anti-sportives en appliquant notamment la tactique du coach qui n’aura finalement pas l’effet escompté.

A retenir également de ce tournoi de Dijon les 2 prestations intéressantes du jeune Monclar.

Tanghe & Monclar, même combat. Ca tombe bien car avec un effectif limité en nombre, c’est une JDA séduisante et spectaculaire qui aura besoin d’eux.

Smacks

About The Author

Related posts

1 commentaire

  1. Avatar
    baloncesto

    Je prends les rencontres amicales avec un grand recul. Un match amical n’est qu’un entrainement amélioré. L’ambition est de trouver des automatisme entre les joueurs.
    Ces matchs amicaux ne permettent pas de jauger les équipes les uns par rapport aux autres.
    Penser l’inverse est dangereux ! 😕
    Évidemment, on met en relief Craven alors que celui-ci multiplie les sorties modestes depuis qu’il joue sous les ordres de Dessarzin. 😳
    Randoald peut-il gérer un joueur aussi « free » qu’Errick Craven ? :mrgreen:
    L’équipe est à l’inverse de celle de l’an dernier et je pense que Dessarzin va avoir du mal à gérer nos 4 lapins.
    Sans oublier qu’il ne faut pas froisser les 2 historiques du club : M’Baye et Krupalija.
    Mission délicate pour un entraineur qui aime à l’ordinaire, les joueurs sans relief !
    Les rencontres officielles vont nous apporter des précisions utiles.

Les commentaires sont clos.