Trop c’est trop !

Terminus, tout le monde descend !

Là, c’est le bouquet. La dernière réunion de la JDA il y a quelques heures de cela a plongé définitivement ce club dans un grand n’importe quoi ! L’un des plus grands cirques jamais vu en proA qui doit aujourd’hui provoquer des crises de rire intenses à tous les observateurs. L’heure est désormais aux vraies questions parce que nous, les amoureux de la Jeanne, n’avons plus envie de rire.

1er commandement de la JDA : de ton vocabulaire le mot « communication » tu banniras…

Pour commencer, on n’en serait pas là si ce club connaissait un minimum le terme « communication ». L’absence de communication provoque indubitablement un sentiment d’indifférence et de mépris pour ceux qui attendent un peu d’attention (aussi minime soit-elle). Cette absence de communication est aussi le premier vecteur de propagation de rumeurs plus ou moins fondées. Sans informations claires et transparentes, la nature humaine (qui a horreur du vide) se rabat sur les rumeurs.

En parlant de communication, comment un club professionnel peut-il proposer un site internet, premier signe de modernité de nos jours, aussi pitoyable ? Comment un club fier d’avoir constitué la plus grande force de frappe en terme de sponsoring, peut-il proposer une communication à ce point embryonnaire et aussi peu maitrisée ??? Incohérence, quand tu nous tiens…

Quand on ne choisit pas son image, ce sont les quelques faits et décisions que vous prenez qui vous en collent une. Et quelle image déplorable donne en ce moment la JDA quand on entend les rumeurs plus que persistantes sur les licenciements tous plus ou moins vérifiables.

2e commandement de la JDA : sur les autres tu te déchargeras…

Pourquoi virer un lapinou innocent qui n’est ni responsable de la qualité de jeu des joueurs et qui n’est a priori pas plus responsable de l’incapacité de ses dirigeants à tenir leur budget ? Mais c’est sûr qu’il est plus confortable de « sanctionner » (oui le licenciement est perçu comme une sanction) les chevilles ouvrières que les grands manitous. Au moins, ça évite les remises en causes personnelles…

Quant aux autres rumeurs qui courent, l’une concerne la personne qui a su constituer le club de partenaires le plus perfomant de proA. Si cette rumeur venait à se vérifier, ce serait là l’une des plus grandes marques de reconnaissance jamais vues au monde ! « Merci pour tout ton super boulot, mais maintenant bye bye ». Pardon, je n’ai pas bien entendu… vous avez encore dit, « incohérence quand tu nous tiens » ??? Espérons que cette rumeur ne soit qu’un mauvais rêve. Oui je sais, je colporte ici une rumeur, mais comme je l’ai dit plus haut, avec une bonne communication, pas de rumeur possible ! Le club ne peut s’en prendre qu’à lui-même…

En attendant, il y en a d’autres de salariés, plus haut placés, qui ne semblent pas menacés. Pourtant eux n’ont clairement pas rempli leur mission, pas plus que les autres qui servent aujourdhui de défouloir et peut-être moins d’ailleurs.

3e commandement de la JDA : ta remise en cause personnelle tu éviteras…

Pour parler clairement, qu’est-ce que Monsieur Sudre fiche encore là, lui qui doit avoir le pire bilan du basket pro, que ce soit en tant que coach ou en tant que GM ? Il aura simplement réussi l’inconcevable exploit de rester fanny en tant que coach professionnel à Chalon et de couler en seulement un an de managérat une institution de proA. Et non content d’avoir sabordé la JDA sur le plan sportif, il l’aura aussi fait sombrer sur le plan financier, si l’on en croit les informations actuelles insistantes.

Monsieur Renault, ouvrez les yeux ! Vous persistez à faire confiance à un individu dont le « palmarès » frise le ridicule. A côté, Raymond Domenech passerait presque pour une référence incontournable du coaching et du managérat.

Monsieur Sudre a bon dos de tacler violemment Randoald Dessarzin dans un grand quotidien sportif français en lui reprochant de ne pas savoir gérer son groupe mais qu’a-t-il réussi, lui, dans le basket professionnel ? A-t-il su gérer son groupe, lui, lorsqu’il coachait à Chalon ? A-t-il assuré la bonne marche économique de la JDA (lui qui en est le responsable administratif) ? A-t-il toujours fait ce qu’il fallait pour offrir à son coach les joueurs qu’il réclamait ? Est-il irréprochable dans la gestion de son équipe, aujourd’hui administrative ?

Comment nos clubs concurrents peuvent-ils mettre 3 jours à recruter un nouveau joueur de fort calibre alors qu’il nous faut 3 semaines pour dégotter des joueurs de second plan ?

4e commandement de la JDA : jamais ton bilan tu ne feras…

Au delà de l’épineux cas Sudre, quel est le bilan sportif de M. Renault depuis son arrivée ? Ces 8 dernières années, les faits sont là et les classements tous plus médiocres les uns que les autres l’attestent : 9e (2003), 8e (2004), 14e (2005), 11e (2006), 10e (2007), 11e (2008), 12e (2009) et donc 16e et dernier cette année. Quel palmarès éblouissant pour un club régulièrement dans le top 5 des meilleurs budgets français ! Et qu’on ne me parle pas de la Semaine des As et de la Coupe de France qui ne sont que 2 coups ne résultant aucunement d’un travail durable sur le long terme.

D’ailleurs, combien de coaches l’intrusif et destabilisant M. Renault a-t-il consommé (consummé devrais-je dire) sur cette même période ? Thinet, Faure, Monclar, Dessarzin, Mahé et Dettmann… 6 coaches en 8 ans ! Quelle continuité et quelle stratégie à moyen terme (ou comment ne pas voir plus loin que le bout de son nez) ! De quoi vraiment travailler sereinement pour lesdits coaches…

Enfin, combien de joueurs partis en cours de saison durant cette période ? … 23, si l’on en croit le site de la ligue, soit 3 par an… sans compter tous les contrats cassés lors des intersaisons ! Que d’argent balancés par les fenêtres…

5e commandement de la JDA : ta stratégie sans queue ni tête tu poursuivras…

Et en parlant d’argent gaspillé, à quoi rime cette incohérence qui consiste à changer de coach et engager un pivot (signe manifeste qu’on va tenter de se battre jusqu’au bout pout le maintien) pour dans le même temps « dégraisser », en virant tous les autres joueurs et les salariés (signe opposé de résignation) ? Incohérence ? Faute professionnelle ? Appelez cela comme vous le sentez mais avouez qu’en terme de cohérence sportive et financière, il y a de quoi en perdre son latin…

A ce titre, nous ne commenterons même pas les différents chiffres annoncés à propos de la dette creusée puisqu’au au regard de ces incohérences, les dirigeants ne doivent même plus savoir eux-mêmes où ils en sont… (bien sûr il s’agit là de sarcasme mais comment le prendre autrement sans s’arracher les cheveux).

6e commandement de la JDA : pour des raisons discutables, jamais tu ne partiras…

Monsieur Renault, nous ne doutons pas un instant de votre engagement (personnel et financier), de votre amour et de votre dévouement pour ce club mais cette année, on est reparti comme toutes les autres années auparavant à parler de dette et de maintien. Maintenant ça suffit, trop c’est trop.

7e commandement (il vient de sortir) : par fierté et par amour de ce club, les gens qui te demandent de partir tu écouteras…

Alors, messieurs les dirigeants, le temps est venu de faire votre bilan. Et par extension, le temps est sans doute venu pour vous de partir. Et ne vous inquiétez pas pour la relève : comme le veut l’expression, les cimetières sont remplis de gens qui se pensaient indispensables. Et pourtant la terre continue de tourner sans eux…

Alors pour paraphraser de manière plus directe les « on-dit » :

M. Sudre… DEHORS !

M. Renault… DEHORS !

Vous avez fait trop de mal à ce club.

About The Author

Related posts

3 commentaires

  1. Avatar
    suppjda

    encore une fois c’est bien beau de vouloir foutre tout le monde dehors…mais si il n’y personne de valable, de confiance et qui se sent à la hauteur pour reprendre derrière, c’est complètement con !!
    D’ailleurs Renault (attention je ne le défend pas et ne suis pas de son coté, qu’on soit bien d’accord) l’a dit plusieurs fois si quelqu’un veut prendre la place, pas de soucis, mais personne se présente…du genre ça jappe de loin mais c’est tout ! Il a également souligné plusieurs fois qu’il voulait bien passer la main mais pas à n’importe qui, et il a raison sur ce point, on ne peut pas lui enlever ça !!

  2. Avatar
    Massive dEUS

    Arrêtons de boire les paroles de notre président.

    Pour reprendre la présidence d’une petite association de village, je suis d’accord que ça se bouscule rarement (beaucoup d’investissement personnel pour un retour limité).
    Par contre, pour reprendre la présidence d’un club comme la JDA qui est quand même depuis 20 ans « LE » club phare du sport dijonnais, bien sûr qu’il y a des gens intéressés. Ça permet de se placer, de se faire connaitre, de faire connaitre son entreprise, et par la même occasion d’assouvir une certaine soif de reconnaissance dont certains ont besoin. D’ailleurs qui connaîtrait aujourd’hui Michel Renault s’il n’avait pas été président de la Jeanne ?

    Alors stoppons là la naïveté, partout où il y a un peu de pouvoir, de réseau et de reconnaissance à prendre, il y aura toujours des gens pour prendre la place. Michel Renault n’est pas le seul homme d’affaire en ville. Il y en a à tous les coins de rue de la cité des Ducs, et beaucoup n’ont certainement rien à lui envier. Michel Renault n’est qu’un parmi plusieurs milliers, rien de plus.

    S’il veut se convaincre qu’il est le seul capable à ce poste et que tous les autres prétendants ne peuvent être que moins bien, libre à lui… mais moi il ne me convainc pas. 😉

  3. Avatar
    suppjda

    je vois plutôt l’inverse…beaucoup plus simple de reprendre une petite association…bcp moins de risque personnel et pas autant d’enjeu surtout financier…
    Reprendre la JDA, surtout en l’état actuel des finances et de l’ambiance, n’est à mon avis pas chose aisée et même risqué…et il n’y a peut-être pas tant de monde que ça prêt à prendre ee risque !
    Je suis en revanche d’accord sur le fait que Renault berne les gens depuis un moment…mais en même temps quel responsable du club ou d’entreprise ne le fais pas ???

Les commentaires sont clos.